Lettre de Jean-Louis Vidal, président d’Assise

Le 10 mai 2020
 
Chers amis membres du Centre Assise, 
 

En confirmant le début du déconfinement progressif en France pour le 11 mai, le premier ministre a indiqué qu’il serait une « ligne de crête »… pour signifier que ce temps serait délicat voire incertain et nécessiterait attention, prudence, respect des consignes, attention à soi et aux autres, concentration…

« Ligne de crête »… Cette expression, il nous est arrivé de l’employer, en particulier lors des récentes assises d’Assise, pour exprimer par des mots ce qu’est le chemin spirituel d’Assise. Ce lieu, cet espace où se retrouvent des personnes d’origine et de sensibilités différentes, pour avancer sur un chemin d’intériorité, d’humanité, avec nos composantes de corps, âme et esprit. Ce lieu où dans l’accueil, l’ouverture, la bienveillance, on s’applique à avancer ensemble, par la pratique de la méditation assise et silencieuse zen, par la rencontre libre et l’approfondissement de la tradition mystique chrétienne, par le travail corporel et psychologique inspiré de Karlfried Graf Dürckheim… Oui le chemin d’Assise est une « ligne de crête »…un chemin précieux et exigeant.

Membres d’Assise, nous sommes dans ce monde, nous sommes de ce monde, pas à côté, nous sommes avec, solidaires de tous nos frères humains. Avec notre chemin particulier, ouvert, exigeant et souple… Nous avons à vivre cela, à dire cela par nos vies, et pas seulement en ce temps de pandémie. Oui peut-être bien quAssise a quelque chose d’important à apporter à ce temps, à notre monde. « Nous portons un trésor dans des vases d’argile » exprimions-nous au moment des assises d’Assise.

Les sessions de mars – avril proposées par le Centre sont suspendues, annulées ou reportées, jusques à quand, nous ne pouvons le dire aujourd’hui… avec un espoir pour l’été. Nous verrons progressivement ce qu’il sera possible d’organiser et dans quelles conditions. En attendant, les inscriptions aux sessions programmées peuvent continuer, les décisions seront prises au fur et à mesure et les participants informés.

Un Conseil d’Administration d’Assise a pu se tenir le 25 avril en visio conférence et téléphone. Un bureau préparatoire avait eu lieu la veille. Assise continue de tracer son chemin dans un contexte où nous avons à nous adapter.

Après cette lettre, vous trouverez plusieurs annonces. Un appel aux dons pour l’association, dont les sessions annulées ne génèrent pas d’entrées, alors que les charges sont toujours à honorer. Vous trouverez un appel au service pour l’association, en particulier pour la session des chantiers d’été début août. Vous trouverez aussi une invitation à vous manifester pour participer au redémarrage d’une nouvelle « La Voix d’Assise », un vœu récurent formulé lors des assises d’Assise et de l’AG du 1er février.

Mais tout d’abord je souhaite partager avec vous un texte ancien qui m’accompagne depuis longtemps. Un texte spirituel, lumineux, simple et direct de Dorothée de Gaza, évident comme un enseignement zen, fruit de l’expérience des Pères de l’Église.

Chers amis, continuez à bien vous porter et à prendre soin de vous et de vos proches. C’est un chemin « ligne de crête » de chaque jour.

En fraternelle amitié.

Jean-Louis Vidal, président du Centre Assise

Une image tirée des Pères : supposez un cercle tracé sur la terre, c’est à dire une ligne tirée en rond avec un compas, et un centre. Appliquez votre esprit à ce que je vous dis. Imaginez que ce cercle c’est le monde, le centre Dieu, et les rayons les différentes voies ou manières de vivre des hommes. Quand les saints, désirant approcher Dieu, marchent vers le milieu du cercle, dans la mesure où ils pénètrent à l’intérieur, ils se rapprochent les uns des autres en même temps que de Dieu. Plus ils s’approchent de Dieu, plus ils se rapprochent les uns des autres ; et plus ils se rapprochent les uns des autres, plus ils s’approchent de Dieu.

Dorothée de Gaza (6e siècle) Instructions, VI, 76-78 (Sources Chrétiennes 92)

Le 19 avril 2020

Chers amis membres du Centre Assise,

Je vous écris un nouveau message pour garder le contact avec vous tous, et contribuer à faire vivre le lien en cette période particulière. Faire vivre ce lien qui s’exprime entre nous par de nombreux échanges de courriels et téléphoniques ainsi que vidéos. Faire vivre le lien aussi et surtout par ce qui nous constitue en tant qu’Assise, nos pratiques : la méditation zen, la prière chrétienne, les pratiques corporelles. Ce lien existe naturellement entre nous, à distance, là où chacun se trouve. Il s’exprime à travers nos échanges, jusqu’à des connexions par voie numérique. A Paris, à Saint-Gervais, en Suisse, en Belgique, à Montpellier, à Nantes, à Mulhouse… et ailleurs.

Le déconfinement progressif est annoncé à partir du 11 mai. Le bureau réfléchit en fonction de la situation et de l’actualité pour positionner différemment les sessions d’Assise qui étaient prévues d’avril à fin juin. Il s’agit de savoir quand reprendre et aussi comment. Le Conseil d’Administration est aussi au travail sur ces questions et aura à prendre des décisions. Pour être dans un tempo juste, il est nécessaire d’attendre la précision des conditions du déconfinement qui seront décidées et annoncées par le gouvernement à la fin du mois. Ce qui ne nous empêche pas déjà d’y réfléchir, entre hypothèses, espoirs et souhaits… comme cela se fait dans le débat public sociétal national. Dans ce contexte, nous restons lucides, calmes, prudents et confiants. Et j’ajouterai, patients…

Il y a quelques jours, Christophe Maitre, responsable du zen au Centre Assise a fait parvenir à un certain nombre d’entre nous un texte remarquable qu’il a écrit intitulé « Zen et confinement ». J’ai souhaité le partager avec tous les membres du Centre Assise. Avec son accord je le joins à cette lettre. Je joins aussi à cet envoi le texte de l’homélie du Jeudi Saint de Jacques Merienne, responsable spirituel du Centre Assise. On pourrait intituler ce texte « Eucharistie et confinement ». Vous trouverez aussi une évocation de la célébration du passage pascal à Saint-Gervais par les habitants de la maison.

Chers amis je vous exprime mes meilleures pensées. Prenez soin de vous et de vos proches.

En fraternelle amitié.

Jean-Louis Vidal, président du Centre Assise

 

 

Le 28 mars 2020

 

Chers amis membres du Centre Assise,

 

Vous avez reçu il a une dizaine de jours mon premier message. En ce temps de pandémie et de confinement, il nous est encore plus nécessaire de garder contact, de prendre soin de ce qui nous relie. Nous pensons envoyer périodiquement un mailing à tous, pour partager les informations du moment de la vie d’Assise. Il y a aussi d’autres moyens pour communiquer et échanger entre nous comme le Facebook d’Assise, les courriels, les contacts téléphoniques… Et je n’oublie pas ce qui nous relie dans la profondeur, dans nos pratiques, par delà les mots et les distances. Je veux exprimer ici une pensée très forte en direction des membres d’Assise qui sont en « première ligne » de l’épidémie comme soignants, médecins, infirmières, aide-soignants…chaque jour pour vous, et pour vos confrères et consœurs, une pensée, un geste, un soutien, une prière. Ceux d’entre nous qui peuvent poursuivre leur activité professionnelle en télétravail depuis chez eux se doivent de vivre l’indispensable confinement comme un acte citoyen. De même pour ceux qui sont retraités ou sans activité. 

Les activités et sessions d’Assise sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Ce message veut communiquer de l’espoir. Aussi nous préfigurons ce que pourront être la vie et les activités d’Assise pour l’été 2020. Avec peut-être en ouverture, une fête d’Assisedifférente et heureuse le 28 juin prochain. Nous l’espérons. Que l’on soit dans l’action en ce temps, ou dans le ralentissement du confinement, nous restons en lien. 

Prenez soin de vous. En fraternelle amitié.
Jean-Louis Vidal, président du Centre Assise

« Dieu, entends ma prière, écoute les mots que je dis. » (Ps 53,4)

 

 

Le 18 mars 2020

Chers amis membres du Centre Assise,

J’écris ce message en ces jours de grave crise sanitaire en France, en Europe et dans le monde. Ma première pensée va vers ceux qui attendent, ceux qui espèrent, ceux qui souffrent, ceux qui sont malades, ceux qui meurent. Vers nous tous aussi, qui dans la confiance et dans la prudence, attendons et souhaitons une évolution prévisible et favorable de la pandémie vers son apaisement. Mes vœux de bonne santé à vous tous et à tous vos proches, amis et connaissances.

Ce message à vous envoyer, j’y pensais depuis une dizaine de jours, encouragé par l’un(e) ou l’autre.

Pour la plupart vous le savez déjà, après l’Assemblée Générale du Centre Assise du 1er février 2020, et la journée de rencontre du lendemain rue Quincampoix, le nouveau Conseil d’Administration a pu enfin se réunir une première fois le samedi 29 février 2020.

Dans le nouveau CA nous accueillons quatre nouveaux membres : Monique Dardenne, Delphine de Corta, Pascal Gresset et Denys Simon. Il y a six membres qui continuent : Marie-Christine Combes, Valérie de Vincelles, Anna Ladyguina, Christophe Maitre, Françoise Paumard, Jean-Louis Vidal. Il y a deux membres invités : James Cunningham et Isabelle Theet. Il y a deux membres de droit : Jacques Merienne, responsable spirituel et Jean-Yves Marchon économe représentant le diocèse de Pontoise. Au total il y a quatorze membres dans le CA. Je tiens à saluer fraternellement Benoît Bourguignon, président sortant qui a souhaité se retirer du CA après trois ans et demi de présidence, et de travail conséquent et efficace pour Assise. Merci pour sa présence et le travail accompli.

Le CA du 29 février 2020 a procédé à l’élection du président et du nouveau bureau. J’ai été pressenti depuis plusieurs semaines pour assurer la fonction de président. Je n’étais pas candidat et il n’y avait pas de candidat. Cela m’a semblé être une bonne chose. On n’est pas à Assise pour « faire carrière » ou entrer dans un pouvoir. Une responsabilité oui, un service oui, une ouverture oui. J’ai été pressenti et j’ai entendu cela comme un « appel ». Je l’ai considéré et je l’ai accepté, dans la confiance en la demande qui m’était adressée de devenir président de l’association du Centre Assise. Françoise Paumard a été élue vice-présidente, Delphine de Corta trésorière et Valérie de Vincelles secrétaire.

En tant que nouveau président, je remercie les membres du CA pour leur confiance, acceptant cette fonction par amour pour Assise et en raison du riche chemin parcouru, depuis la rencontre de Jacques Breton en 1998 et de Eizan Roshi en 1999. J’habite Montpellier, je peux me déplacer et bientôt je serai davantage disponible, ma retraite professionnelle étant proche. Au passage je voudrais exprimer ici que les membres d’Assise viennent d’horizons divers géographiquement, suite et grâce à l’essaimage de Jacques Breton au-delà de la région parisienne. Cela est une richesse.

Vous dire que je souhaite être un président à l’écoute, un président animateur, un susciteur, garant d’une prise de décision collective. Le CA veut travailler dans la souplesse, faisant appel selon les propositions et besoins à des compétences extérieures. Le CA saura être structurant tout en étant à l’écoute. Le bureau est déjà au travail.

L’expérience des deux dernières années, vécues en proximité avec Benoît Bourguignon, me conduit à souhaiter promouvoir une plus grande et meilleure communication. Il sera bon entre autres de prévoir des temps de larges rencontres entre membres, à commencer par la prochaine fête d’Assise (si la situation que nous vivons le permet), et d’autres moments. Il sera bon aussi de se retrouver périodiquement en groupes particuliers comme celui des jikis, ou celui des membres fréquentant la rue Quincampoix, ou d’autres à venir… pour la rencontre, la proposition, le travail. Au CA nous saurons prendre le temps d’écouter, de rencontrer, d’instruire et de décider.

Ce que je vous écris n’est pas un programme, mais un esprit. Le programme nous le construirons ensemble, au CA, mais aussi avec tous les membres. Avec l’engagement de tous, sincère et bienveillant, pour que le chemin d’Assise continue vers son devenir à construire. Il se fera ainsi me semble-t-il. La dynamique des rencontres lors des assises d’Assise et le bon climat exprimé lors de la récente AG, me portent à penser que le chemin peut se poursuivre ainsi.

Frère Bernard, de Saint-Benoît-sur-Loire, grand ami de Jacques Breton me disait : « Avant c’était Jacques Breton qui portait le charisme d’Assise, maintenant c’est à vous tous de le porter ! »

Lorsque l’on est membre du CA, on est administrateur de l’association. Président, je serai administrateur avec les membres du CA. Mais je serai aussi et d’abord animateur, en particulier du Chemin de l’Unité, qui m’a tellement apporté depuis que l’on m’a demandé de m’y joindre.

En ces jours difficiles où mon message va vous trouver, je voudrais partager avec vous amitié, solidarité, bienveillance et prière. Je souhaite poursuivre avec vous tous l’aventure d’Assise. Construire avec vous tous un chemin spirituel d’ouverture, d’accueil bienveillant, de rencontre large, dans l’Esprit inauguré par Jacques Breton et porté par Assise.

Pour terminer je souhaite vous proposer plus largement quelque chose qui existe déjà entre membres d’Assise. Faire vivre le lien qui nous relie à distance à travers nos pratiques. Par la méditation assise et silencieuse zen, par la prière intérieure, la lectio divina… Que chacun puisse, chaque jour, le matin ou le soir vivre sa pratique en lien avec les autres membres d’Assise là où ils se trouvent, en pensée, en lien, en communion. Dans la liberté, dans la sincérité. Ceci peut avoir un sens encore plus fort en ce temps où Assise vient de suspendre les activités et sessions, le temps qui sera nécessaire.

En fraternelle amitié. Prenez soin de vous.
Jean-Louis Vidal, président du Centre Assise

 

« Je t’appelle, mon Dieu, car tu peux me répondre ; écoute-moi !

Entends ce que je dis. Garde-moi comme la prunelle de l’oeil ;

sois mon abri, protège-moi. » (Ps 16, 6-8)

3
  Voir aussi