Lettre aux amis de Jacques Breton

portrait Jacques breton

Nous allons bientôt vivre le printemps, vivre la Pâque.
Et s’annonce pour nous un passage à faire, de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière. (…)

Trop habitués au cours de l’hiver à une vie un peu repliée sur elle-même, nous essayons de nous ouvrir à cette vie nouvelle qui jaillit du fond, de la source, capable de restaurer ce qui a pu être abîmé et même détruit dans le passé. (…)

Dans le carême chrétien la prière qui nous est particulièrement demandée a surtout pour but de nous relier à cet Esprit de vie, de lumière, et de rétablir la confiance en Celui qu’aucun obstacle ne peut arrêter pour nous transmettre cette force vitale. S’il est question de jeûne pendant le carême, (…) il nous rappelle qu’il est un moyen de reconversion. Nous n’avons que trop tendance à entretenir une vie assez superficielle où nous donnons la première place à la satisfaction de nos sens et même de nos facultés. Loin de puiser la vie à la source vitale, nous la recherchons uniquement à l’extérieur dans les “nourritures terrestres”.

De la même manière, l’aumône qui est recommandée en ce temps ne consiste pas seulement à donner de l’argent. C’est toute une ouverture du cœur qui nous est demandée pour nous sortir de l’enfermement de l’hiver, ouvrir nos portes et nos fenêtres à la lumière pour accueillir ce qui vient de l’autre et lui répondre d’une manière juste. La Vie doit couler en nous, entraînant tout notre être dans une créativité, un service, une disponibilité toujours en mouvement, portés par un amour que rien n’arrête. Joyeux printemps, joyeuses Pâques. Que votre vie, malgré ces temps un peu maussades, puisse se renouveler dans la paix et la lumière.

En toute amitié, Jacques BRETON